–  Maison d’édition & Actions littéraires  –


« La littérature, quelque passion que nous mettions à le nier, permet de sauver de l’oubli tout ce sur quoi le regard contemporain, de plus en plus immoral, prétend glisser dans l’indifférence absolue. » Ces mots, de l’auteur catalan Enrique Vila-Matas, nous en insufflons l’état d’esprit dans un projet éditorial dédié à la littérature contemporaine. Créé en janvier 2017, Héliotropismes est issu de la convergence d’esprits curieux et avides, de lectures affamées et leur viatique, la volonté commune de « faire livre ». Tel un héliotrope autour de son cercle, nous rassemblons nos efforts autour de l’insaisissable et essentielle beauté qui nous anime, pour extraire de la contingence ces mots qui, quelquefois, scintillent sur une blancheur de feuillets.

Le pluriel, dans la deuxième partie du mot, n’est pas anodin : dans sa préface de L’ère du soupçon, Nathalie Sarraute définit ainsi les sensations fugaces qu’elle nomme « tropismes » : « Ce sont des mouvements indéfinissables, qui glissent très rapidement aux limites de notre conscience ; ils sont à l’origine de nos gestes, de nos paroles, des sentiments que nous manifestons, que nous croyons éprouver et qu’il est possible de définir. Ils me paraissaient et me paraissent encore constituer la source secrète de notre existence. » Les textes que nous défendons questionnent le réel, et mettent en abîme le glissement de la perception.

Croyant fermement en la correspondance entre la qualité du texte et son reflet, l’objet, Héliotropismes portera une attention particulière à l’objet-livre, garantissant une charte plurielle, hors clivages, chaque opuscule étant serti d’une cosse qui sera la substance vivante et inconsciente de son contenu.

Avec Héliotropismes, nous faisons également le choix de nous tourner vers l’action et la promotion de champs littéraires dont le langage revêt l’impossible, favorisant le raccourci entre l’auteur et son lectorat. Tous les mois, des rencontres avec des auteurs, des projections ou des ateliers auront lieu, de manière sauvage ou ponctuelle, dans des lieux tenus aussi secrets que la littérature elle-même.

Renaud Boukh & José Manuel Torres Funes