évènements


RENCONTRE / DÉDICACES

NICOLAS GUYOT
Á
MIRAMAS (13)

Jeudi 26 Avril 2018 // 17h

Rencontre et dédicaces avec Nicolas Guyot autour des ouvrages « L’ailleurs s’étend » & « Un coup de dés jamais n’abolira le hasard » à l’occasion du Jour du livre à Miramas.


LECTURE / EXPOSITION

NICOLAS GUYOT & LAURENT BOUISSET
Á
MANIFESTEN (59 rue A. Thiers, 13001 Marseille)

Jeudi 18 Janvier 2018 // 19h

La présentation de l’ouvrage « L’ailleurs s’étend », accompagnée d’une petite exposition des œuvres du livre. En présence de l’artiste Nicolas Guyot et du poète Laurent Bouisset, nous effectuerons une plongée dans les lignes de cet ouvrage polyphonique, composé de poèmes bilingues français-espagnol, et des créations originales de N. Guyot.


PRESENTATION / ENTRETIEN / EXPOSITION

NICOLAS GUYOT & LAURENT BOUISSET
Á
L’ARCA DELLE LINGUE

Vendredi 15 décembre 2017 // 19h30

C’est avec un immense plaisir que nous vous annonçons, en avant-première, la parution de L’ailleurs s’étend / Lo lejano se extiende, ouvrage de l’artiste Nicolas Guyot.

La présentation du livre, accompagnée d’un vernissage des œuvres se fera à L’Arca delle lingue (1, rue Jean Fiolle, à Marseille), le vendredi 15 décembre 2017, à partir de 19h30. Vous êtes cordialement invités à y participer. En présence de l’artiste, mais aussi du poète Laurent Bouisset et des éditeurs J.M. Torres Funes et Renaud Boukh, nous effectuerons une plongée dans les lignes de cet ouvrage polyphonique, composé de poèmes bilingues français-espagnol, et des créations originales de N. Guyot. Une des voix du livre, la poétesse guatémaltèque Rosa Chávez, s’entretiendra un moment avec nous en vidéoconférence, depuis Ciudad de Guatemala.


RENCONTRE / ENTRETIEN

JOSÉ MANUEL TORRES FUNES
Á
L’ARCA DELLE LINGUE

Vendredi 24 novembre 2017 // 19h
rencontre et entretien autour du recueil de nouvelles Esta tarde vi llover

L’Arca delle lingue recevra l’écrivain hondurien José Manuel Torres Funes, le vendredi 24 novembre à 19h, pour une rencontre-dédicace du recueil de nouvelles Esta tarde vi llover, qui a paru en 2017 aux éditions Héliotropismes. Né en 1979 à Tegucigalpa, il fait partie de cette génération d’écrivains latino-américains qui, loin de leurs pays respectifs, offrent une réécriture des territoires qu’ils ont laissés derrière eux. Auteur de recueils de nouvelles (El desfiladero, 2003), publié dans plusieurs anthologies d’écrivains d’Amérique centrale, il est publié pour la première fois en Europe. Dans les deux récits qui composent Esta tarde vi llover, on éprouve la nostalgie d’un monde moins féroce, plus humain ou ingénu, auquel tentent de se raccrocher -en vain et parfois pathétiquement-, ces personnages prisonniers de leurs erreurs. La liberté intellectuelle commence avec le rire; c’est du moins ce que semble nous indiquer l’auteur en proposant ce portrait perturbateur du pouvoir et de la fragilité humaine.

« Ahora que estás en coma, ya no tenés cara de enojado. Es más, parece que retrocediste como quince años. Les he dicho que no te rasuren, pero sabés que así son las rutinas de los hospitales. Que no te gustaba estar lampiño, le conté a Catalina, porque no querías que los demás vieran la cicatriz que tenías en la barbilla y menos que te preguntaran cómo te la habías hecho. ¿Y cómo se la hizo?, me preguntó ella. No tiene sentido mentirle. Se la hicieron Catalina: su papá lo cortó con un cuchillo.  »

VENDREDI 24 NOVEMBRE// ARCA DELLE LINGUE, 1 RUE DR JEAN FIOLLE, 13006 MARSEILLE.


C O N C E R T – L E C T U R E

PABLO NEMIROVSKY
Á
L’ARCA DELLE LINGUE

Samedi 7 octobre 2017 // 19h
Concert-lecture de De l’autre côté de l’autre côté

A l’occasion de la parution du roman De l’autre côté de l’autre côté, L’Arca Delle Lingue vous invite pour un concert-lecture en compagnie de l’auteur, l’argentin Pablo Nemirovsky, au bandonéon, et son éditeur, Renaud Boukh, récitant. Vous découvrirez les déambulations et les théories loufoques de trois argentins exilés, à l’aube du Mondial de football 1978, à la recherche de leur essence ultime et de Michel Platini.

SAMEDI 7 OCTOBRE // ARCA DELLE LINGUE, 1 RUE DR JEAN FIOLLE, 13006 MARSEILLE.


C O N C E R T – L E C T U R E

M A R I E   C O S N A Y
&
C A S A   C O L O R A D A

J e u d i   23  m a r s 2017 //   20h
CONCERT-LECTURE
MARIE COSNAY

Marie Cosnay est née en 1965 à Bayonne. Écrivaine, professeur de lettres classiques, traductrice de textes antiques, elle vit actuellement dans les Landes. Elle a écrit des textes pour les revues Petite, Arpa, Présages, Rivaginaires, Florilèges, Le Nouveau Recueil, La Polygraphe et Fario. Depuis 2003, elle a publié plus d’une vingtaine de livres, aux éditions Cheyne (Que s’est-il passé ?, Des Métamorphoses, etc.), Verdier (Villa chagrin, etc.), Quidam (À notre humanité), ou plus récemment les éditions de l’Ogre (Cordelia la guerre)…

À l’occasion de la sortie de son nouveau livre, Aquerò (éditions de l’Ogre), elle sera présente à la Casa Colorada pour un concert-lecture unique. Dans Aquerò, Marie Cosnay mêle deux destins de femmes, à deux époques différentes, et nous invite à repenser la possibilité de l’apparition. Sous prétexte de nous parler de Bernadette Soubirous, Marie Cosnay interroge l’instrumentalisation politique du corps féminin.

Une femme tombe dans une grotte. Entre visions et hallucinations, elle se rêve en moineau, et assiste, par-delà le temps, au basculement de la vie de Bernadette Soubirous. « Elle voit, parfois aussi elle devient Bernadette, comme si tout enfant, toute fille en tout cas, pouvait l’être aussi. » L’expérience surnaturelle ou mystique est avant tout une expérience du corps. Qu’ont-elles vu, exactement ? Peu importe, elles ont vu, ou cru voir.

« La question bien après que la petite a vu et parlé, à peine, s’est posée ainsi : elle a vu aquèra, accent sur le « e », c’est‐à‐dire celle‐ci, fille, fée ou déesse ou bien elle a vu la lumière à l’état de lumière : aquerò, l’accent sur la dernière syllabe, ceci, neutre ? Bernadette a vu celle‐ci, la fille, ou ceci, la chose ? »

Le travail de Marie Cosnay est remarquable par sa manière très singulière d’articuler la forme, d’une précision et d’une exigence rare, à la réflexion politique et sociale, toujours très engagée. Le langage est chez elle un outil, voire une arme, qu’elle déploie dans tous ses aspects, avec des projets littéraires toujours très ancrés dans les réalités de notre temps. Ses textes témoignent de ce qu’on voit à l’œuvre, de ce que fabrique la politique d’hier, et aujourd’hui.

CONCERT-LECTURE AVEC MARIE COSNAY, PAULINE WILLERVAL & RENAUD BOUKH
JEUDI  23 MARS  // CASA  COLORADA,  76,  RUE  CONSOLAT,  13001  MARSEILLE // 20H
Entrée gratuite, adhésion libre obligatoire à la Casa Colorada


R E N C O N T R E

M I C H E L   A B A X
&
C A S A   C O L O R A D A

V e n d r e d i   24   m a r s 2017 // 19h30
RENCONTRE / ATELIER D’ÉCRITURE
MICHEL ABAX

Né le 4 mai 1959 à Paris, Michel Abax est auteur de romans noirs, dont Un pastis à la soviet (Seuil) et La crème était presque parfaite (L’Ecailler du sud). Il a publié dans la Revue des lointains une nouvelle intitulée Dans le corps obscur de la nuit, un récit de voyage en Amazonie. Ses textes L’An mille et  Jouvence en figue majeure ont été primés au concours de nouvelles de la revue l’Encrier renversé. Il vit actuellement à Marseille. La parution de son dernier roman, La brûlure des anges (Ombú ed.) sera l’occasion d’un entretien et d’un atelier d’écriture sur l’Amérique latine, que Michel Abax (traduit en espagnol dans une maison d’édition colombienne, Volcán Ediciones) connaît très bien.

EN PRÉSENCE DE L’AUTEUR.
VENDREDI 24 MARS // CASA COLORADA, 76, rue Consolat, 13001 Marseille// 19H30